Amartya Sen – Repenser l’inégalité – De Dicto #14

Amartya Sen – Repenser l’inégalité – De Dicto #14


Hi and welcome! It’s back to Politikon! In this new episode of De Dicto, We are going to talk about a rather unclassifiable philosopher and economist, Amartya Sen which proposes an original theory to solve
the problem of social inequalities. A theory that does not want to be purely theoretical a theory that wants to take into account the complex realities of the world and propose pragmatic solutions. For Sen, as the title of
the book we are going to study in this episode indicates it involves reexamining what
precisely inequality. Amartya Sen is a major author in contemporary political philosophy who has deeply
marked debates around social justice issues Specialist of social choice theory
and the development economy, we In particular, he must have participated in
the conceptualization of the Human Development Index used by the UN. His intellectual trajectory as he
shows in another of his great books who synthesizes his thought, The idea of ​​justice,
is marked by diverse and heterogeneous philosophers like Karl Marx, Adam Smith, Condorcet, Stuart Mil. If Amartya Sen is considered an unclassifiable economist it is, although it uses tools of the dominant theory in economics, neoclassical, he opposes the idea of ​​this theory that the individual is selfish and rational, and seeks to maximize his interests. This economic reductionism forgets too much
often told Sen that the human being is also a being of emotions, duty, empathy, and moral sense. What Adam Smith already said,
contrary to what we often believe, but we’ll come back to Smith soon! Regarding his theory of social justice Sen wants to start from the concrete and complex reality of individuals and society
to think justice rather than build abstract and formal theories
which one would seek to apply next. In this book, Sen
aims to define what are we talking when we talk about inequality
and therefore of equality. For Sen, any ethical and political theory
implies a particular conception of equality who opposes other conceptions,
equal income, equality of well-being, equality of opportunity, etc., even libertarianism
we talked about in episode 3 of Politikon and which is distinguished by a radical defense
of individual freedom postulates a conception of equality, that of freedom without
interference. Sen returns back to back supporters of freedom
and supporters of equality, since final, these two dimensions are always linked,
equal freedom and freedom to use the equality of something. Any ethical and political theory that considers
all human beings equally is therefore egalitarian. These theories are opposed only on the question
what to equalize. If the oppositions can be so strong,
as between Marxists and libertarians for example, it’s because people
humans are fundamentally different, we are talking about cultural socio-economic background,
or even intellectual and physical abilities. For Sen, every theory of justice places
its focus on a variable of equality, as we’ve seen. Given the diversity of individuals,
each focal variable, each “equality” of something “contains difficulties
and opposes other types of equalities. Equality of exchange may involve
income inequality. Sen then wants to build a conception of
equality which is a concrete freedom. Equality and freedom then go together
almost fusional way. What is the equality that Sen wants
put forward? Let’s now admit equal income,
Sen tells us that this equality can not allow to all individuals to reach a certain
level of well-being and fulfillment. Equal income, a man and a pregnant woman
will not be able to equally enjoy of their resources. In a society in which the care of
children is traditionally devolved to women, equal income will only be
certainly not enough to guarantee women to pursue their goal as much
only men. The sexual division of tasks in society,
sexism in general, racism, discrimination based on differences between humans,
age, sexual orientation, etc., but also the various handicaps, implies
that equality based on resources only ultimately will be unequal in terms
real achievements. What Sen proposes then is to think
to a person in a society can truly accomplish: for that
he distinguishes the accomplishment that is this that we want to achieve in our life,
and finally the freedom to accomplish that returns to the real, effective possibility of
do what you want to do. He then defines what is well-being
: it’s the quality of a life in which take place functions that are
all the goods and eigenvalues to a given society and culture it
there are basic functions like healthy, well-nourished, well-housed, and
others more complex and more diverse depending individuals and social groups: participate
to political life, to cultivate, etc. Sen does not give further details
since the desired functionings will depend geographical, social, historical context. In short, by admitting that we give everyone a
equal income, a person because of his differences with others, will not have
always the same opportunities to realize its functioning and thus to live the life it would like to live. Rethinking inequalities means rethinking
poverty, and poverty can not be reduced to a lack of economic resources. In any case, it is not only that. To be poor for Sen is to be incapacitated
to transform its resources into real freedom to accomplish its functions. What it’s about to equalize is
then capabilities, capabilities for (resume the translation that layers the English
capabilities). Sen wants an equality of capabilities. Capability is the concrete freedom
to be able to accomplish something, to transform an economic good in or a right in
concrete functioning. We can give the right to vote to all
world, it is still necessary to ensure that disabled, for example, can access the
vote place. We can still imagine other situations
in which two individuals have same resources and rights
who, because of their differences, discriminate racial, sexist, etc., of their location
in a more or less favored territory, and many other factors, will not be able to
their freedom to do what they want to make of their resources or their rights. Sen distinguishes utility and capability. For utilitarianism, it’s about maximizing
utility, that is, the quantity of happiness reduced to a ratio between pleasure
and pain. In this context, the object of utility,
which makes it possible to increase the utility does not matter, what matters in the end is maximization
of satisfaction. For Sen, it is to make little of the others
aspects of human life that are not reducible to pleasure. We may want to accomplish things not in
view of happiness or pleasure but for others deeper and more complex reasons. Sen also takes into account the situations of
dominations internalized by individuals who go, by self-censorship, to reduce their desire
and their choice of life. What Bourdieu, in another style and
intellectual field, calls, moreover, symbolic violence. In this sense, utilitarianism that measures the
amount of overall happiness can consider just the satisfaction of the poor
who are socially inclined to settle for little. Sen also discusses the theory of justice
Rawls to whom he recognizes a debt intellectual but whose egalitarianism he considers
insufficient to ensure effective freedom for all. And I sent for you Rawls to the first episode of Politikon. Rawls defends equality of first goods
which brings together fundamental rights that must to prevail over a non-meritocratic equality of opportunity
that can not be sacrificed at the cost of a equality of income, in short, we are in the
framework of a redistributive regime which justifies inequalities if and only they benefit
the poorest who must be able to climb the social ladder. Only for Sen, this equality is still
too formal for all to transform these goods in concrete functioning. Rawlsian society involves individuals
similar who can have similar opportunities. For Sen, Rawls forgets that everyone is
actually not equal in the transformation of these opportunities in actual capabilities
to perform functionings. As Sen writes, a disabled person may have
more primary goods in the sense of Rawls than a other, but less capabilities. In rich countries, the poorest have
fewer resources, but this is often also coupled with fewer capabilities in
because of a more fragile physical and moral health, ghettoisation, social contempt, etc. It is therefore necessary to take into account at each
social context and that specific to each individual to create true capabilities. How then to measure the equality of
Capabilities in a complex society? Sen says there is an incompleteness
in the comparison of compatibilities of individuals and putting them in order,
which may be due to a lack of information, since we do not know everything in society, nor know all the individuals. But also to a bad conceptualization of a
factor of inequality. This incompleteness refers to problems
raised by the theory of social choice. But that is not necessarily a problem. It is then a question of being pragmatic and of being satisfied with what you have already rather than doing nothing at all. Once again, for Sen, it’s about entering
directly in the concrete rather than search again and again the perfect theory and
ideal. And as he says in The Idea of ​​Justice, this means leaving room for true democracy based on discussion among citizens, to find pragmatic consensus. And this consensus must lead to the production of the greatest capabilities for all. Do not hesitate to give your opinion on Sen in the comments! Do not hesitate to share the video if you liked it! it’s really the best way to support the channel! You can also subscribe and activate the famous little bell! to have all the videos, there is the blue thumb also for the d algorithm of Youtube, for SEO, and recommendations so that’s all the usual stuff, mhhhh and of course a big thank you for the tipeurs! you can support me on tipeee if you want to, it allows to develop the chain and finance equipment like this new microphone While waiting for the next video, take care, and see you next time!

42 comments

  1. Je crois que les convictions personnelles des individus intègre parfaitement leur intérêt égoïste, ce qui est bien pour eux et selon eux.

  2. Je commente pour le référencement

    Mais bon c'est quand même super intéressant comme d'habitude

    Merci pour le contenu

    Salut de Rennes1

  3. Commenter de façon plus constructive… J'ai beaucoup aimé cette vidéo. De fait tu fais une sorte de mini-Politikon sur Sen plus qu'un De Dicto qui suit le livre. J'ai apprécié le fait que tu élargisses l'éventail sur ses théories : dans le sens que tu places bien le gars. Il s'oppose à la fois à l'individualisme méthodologique, insère dans l'économie une conception plus juste des libertés (dans tous les sens du termes ), se retrouve parfois avec Bourdieu et a permis des avancées dans la théorie critique féministe mais en même temps souffre d'une profonde absence de prises en comptes de l'agissement des structures (ou plutôt les regroupe toutes dans le même panier, alors que certaines sont plus déterminantes que d'autre), refuse d'abandonner la subjectivité (au profit d'une téléologie intersubjective par exemple) et se positionne politiquement parfois contre sa propre pensée (il était favorable à Macron, qui pourtant ne réalisera pas l'égalité des capabilités en France). Pour ça que ça m'a fzit sourire quand tu reconseilles Habermas dans ta vidéo : ils sont très similaires. Le type de penseurs utiles et critiques pour comprendre le social et penser des manières de le corriger mais dont le positionnement politique concret (centre gauche) les poussent à se détacher de ce social.. Ce qui peut les discriminer aux yeux d'une gauche radicale qui peut s'enrichir deleur pensée.

    Sinon sur la vidéo en elle même… Bah pas grand chose à dire. C'est super, tu es vraiment clair sans être un résumé wikipedia (bien plus complexe), tugardes les nuances, tu te forces pas à aller vite pour distraire le monde et tu demandes ainsi une concentration nécessaire, tu offres des explications "sérieuses" en sciences sociales qui n'ont pas d'équivalent sur youtube et sur des pensées parfois peu connues… Non mais voilà quoi.

    Content de la rentrée. 😀
    Bon courage.

  4. Très bonne vidéo comme d'habitude ! De la vraie culture politique et philosophique vulgarisée de manière intelligente. Merci !

  5. Très intéressant !! J'ai déjà tellement de trucs à lire mais bon ! Je vais essayer de me trouver du temps pour le lire aussi 😀

  6. Passionnant Politikon ! Le format (10 min env.) est parfait. En plus, le lien avec d'autres auteurs est très utile. Vivement ta FAQ !

  7. Ça me semble une arnaque. "Les pôvres ne souffrent pas que du manque d'argent". Ben voyons…. ils sont gros les sabots !
    Je sent encore un essai alibi, évacuant toute idée de classe.

  8. Merci pour cette vidéo, je lirai Amartya Sen que je ne connaissais absolument pas.
    Les sujets relatifs à l'égalité sont essentiels de nos jours. Sen semble être un véritable humaniste, qui avait compris la complexité de l'humain. Cette compréhension permet de trouver une théorie qui sert l'Homme. Mais je m'avance, pour donner un véritable avis, il faut le lire 🙂

  9. Merci ! On retrouve bien l héritage du jeune Marx, cette insistance sur le réel. Cette idée de capabilite m apparait comme une conséquence naturelle de la théorie de Marx.

  10. Super vidéo ! Je ne savais pas que cette pensée était théorisée ailleurs que dans les milieux féministes ou anti-capitalistes contemporains. En prix nobel en plus, cela donne un peu d'espoir quant à l'intégration intellectuelle d'autres problèmes de ce genre, longtemps tus par un idéal d'égalité et de justice qui écrase tous les débats.

  11. Merci pour cette video ( et pour tout votre travail), j'attendais avec impatience une video sur Amartya Sen, j'avais lu son livre "l'idée de justice" il y a quelques années et bcp apprécié son pragmatisme, et ses explications de cas assez concret et du coup plus facile a comprendre que d'autres penseurs plus conceptuels dans leur manière d'expliquer leurs idées.

    On le range parfois dans la catégorie des sociaux libéraux mais il me ne semble pas qu'il est grand chose à voir avec notre Président de la République, même si dans l'article suivant, l'universitaire Speranta Dumitru tente de démontrer le contraire: https://theconversation.com/quest-ce-que-le-liberalisme-egalitaire-comprendre-la-philosophie-de-macron-76808 Désolé de ramener cela au débat actuelle mais il me semble pertinent de pouvoir confronter ces grands penseurs a notre quotidien.

  12. ((n'est ce pas plutôt "nobel" qu'il faudrait mettre entre guillemets? c'est vraiment un prix d'économie, mais pas vraiment un prix nobel en fait.
    enfin c'est un point de détail mais puisque tu as pris la précaution de mettre des guillemets…))

  13. Super vidéo ! Fond, forme, tout est cool.
    Vas tu en faire une pour le Capital de Marx ? (faudrait peut être faire une série) Ca serait bien cool de pouvoir comprendre la pensée de Marx (sans les interprétations de tous ceux qui l'ont repris) sans avoir a se taper le pavé. On voit bien que tu essayes toujours de clarifier la pensée des auteurs sans la rendre simpliste c'est vraiment remarquable.

  14. J'adore ton travail, cela me donne toujours l'envie d'en apprendre plus et d'élargir mes connaissances en politico-philo-socio-éco
    J'espère pouvoir un jour structurer et développer une pensée claire sur différents de ces sujets

  15. Vidéo d'excellente qualité, bravo pour tout le travail sur Sen. C'est tellement rare de voir des vidéos comme celle-ci qui sont de qualité sur youtube … as-tu prévu de faire une vidéo sur Victoires et Déboires de Bairoch ? Les 3 tomes sont assez long mais pourront intéresser beaucoup de monde! En tout cas bonne continuation, ta chaîne et tes vidéos méritent plus d'abonnés et de vues!

  16. Merci pour cette vidéo, c'est toujours d'un aussi bon niveau et très accessible !
    Je me demande si supprimer totalement la notion d'héritage im/matériel n'était pas un moyen juste en soi ? Pourquoi un enfant doit-il nécessairement hériter de ce que sa lignée génétique a produite de matériel ou immatériel ? L'héritage génétique devrait être suffisant en soi, et la propriété devrait être universelle et non ""héréditaire"" pour arriver à une réelle égalité des chances.

  17. Je suis tellement contente d'avoir découvert ta chaîne ^^ Tes vidéos sont vraiment intéressantes et bien sympas à regarder 🙂 bref merci pour ce boulot !

  18. les vrais philosophes s'habillent en New Order ! Et hors plaisanterie, très bon épisode, je ne connaissais pas Sen mais cette présentation du personnage et de sa pensée, le rend plus qu'intéressant.

  19. Je vous signale que Amartya Sen est une merde, tout comme son livre d'ailleurs. Il faut cependant admettre un certain talent chez cet économiste idiot : il a la capabilité (il aime bien ce mot-là) de nous écrire 400 pages sans jamais rien dire.
    Sa pseudo-problématique sur la flûte et les trois enfants est d'une vacuité si profonde qu'elle en devient fascinante.
    Comme si trois enfants n'étaient pas capable de partager une flûte. Mais ce genre de faux problème stupide n'est pas étonnant puisqu'ils proviennent d'un prix Nobel d'économie, faisant de la propriété privée un fétiche…
    Les moments où ce con s'illusionne le plus, c'est quand il croit critiquer ce jésuite qu'est Rawls, alors qu'il ne fait bien évidemment rien d'autre que de le reformuler autrement (éternelles homélies sur la liberté, l'équité et la démocratie).
    En bref, c'est un de ces bons intellectuels du XXIe siècle, bien crétin comme on les aime. Les seules choses potentiellement intéressantes qu'il puisse dire, il les à pillées dans l'œuvre de marx, quoiqu'il n'atteindra jamais un
    niveau tel que celui du Capital (même si parfois, il prétend vainement s'en rapprocher).

    PS: Je salue néanmoins l'effort que fournit l'auteur de cette chaîne pour vulgariser des auteurs qui parfois sont intéressant.

  20. Merci pour cette analyse.Néanmoins, dans quelles faut definir le choix utile à tous sachant que tous sont egoïstes?

  21. C'est bien beau mais il apporte toujours pas de solution viable pour mettre en place ce qu'il dit.
    Toujours la même merde avec les philosophes de belles idées mais pas de solution pour la mise en œuvre 🙁

  22. Est-ce l’égalité ne serait pas la non-inégalité, une ataraxie des inégalités ? Ce qui explique qu’on ne débatte jamais de l’égalité en soi, qu’on ne cherche pas à la justifier, mais que pour l’aborder, on cherche indirectement à dénoncer les contre-égalités, genre la gentrification. De fait, l’égalité devient un état non inégalitaire par défaut, ce qui ne peut que rester à la fin. On ne parle finalement de l’égalité que quand elle est bafouée. À chaque fois concept transpire de son antonyme, il est balloté de partout sans jamais être au devant de la scène, il découle obligatoirement de l’inégalité, il est toujours au second plan, si bien que l’égalité est dépendante et soumise à l’existence des inégalités.

  23. Hé beh je te remercie, j'avais un partiel de socio, avec comme thèmes les inégalités sociales, et je dois dire que cette vidéo ainsi que celle sur Rawls m'a beaucoup aidé!
    Merci pour tes vidéo, tes T shirts toujours au top!

  24. Je trouve vraiment que ta chaîne est inspirante … je découvre beaucoup d'auteur que je n'avais jamais entendu parlé… Merci bonne continuation

  25. Je me souviens de cette photo (court de tennis) qui était dans un de mes livres d'histoire au collège, dans les année 80.
    Notre prof nous l'avait commenté pour dénoncer l’abîme sociale qui existait au Brésil. (Si ma mémoire est bonne)
    C'est juste pour l'anecdote.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *